Articles

Affichage des articles du mars, 2012

Entrée en campagne

Entrée en campagne... Je parle de la mienne évidemment, il n'aura échappé à personne que d'autres ont déjà commencé...
Depuis longtemps d'ailleurs pour certains d'entre eux. Certains quotidiens ont rappelé par exemple cette semaine que François Hollande s'est déclaré le 31 mars 2011, soit il y a un an précisément. Quant au président en exercice, on peut aisément soutenir, comme nous l'avons fait avec Jacques de Maillard dans un article publié sur le site Le Cercle-Les Echos, qu'il est en campagne depuis... 2007, tant son exercice du pouvoir est marqué par l'intériorisation de la temporalité électorale et par le souci de ménager les clientèles. Cette longévité de la campagne, marquée par plusieurs séquences (l'affaire du Sofitel, les primaires citoyennes, la "drôle de campagne" du début 2012, etc.), ainsi que la dilution du temps politique sur le temps de l'action publique, apparaissent même comme des caractéristiques de l'actuelle…

Il y a un vrai problème...

Bon, c'est pas grave non plus, hein. Il ne s'agit pas d'une catastrophe naturelle, d'une possible révolution ou d'un appel au meurtre. Il n'y a pas mort d'homme. Mais quand même.
J'ai acheté, parcouru et parfois lu le numéro de Libération en date du 15 mars 2012, confié à des écrivains. C'est devenu l'un des formats récurrents de Libé, avec les numéros consacrés aux philosophes. Des écrivains se transforment pour l'occasion en journalistes, ou plutôt non, lorsque l'exercice est réussi, l'écrivain fait de l'actualité la matière première de percées plus ou moins intuitives et/ou plus ou moins analytiques, en se gardant la possibilité de quelques embardées poétiques. Je dois dire que je n'ai pas tout aimé, évidemment. Certains papiers sont inutilement abscons, d'autres sont même mal structurés et presque illisibles, boursoufflés d'effets superflus et maladroits, un peu comme les poèmes dont parle Jean-Philippe Toussain…