Articles

Affichage des articles du 2008

La guerre des boutons

Image
Un collègue m'a dit un jour qu'il ne savait pas si la communauté académique, comme l'est en théorie la science politique, produisait ou attirait les tarés. Sa réponse mesurée : "Sans doute les deux".
Depuis fin août, une polémique (?) plus ou moins virulente a occupé une partie de mes collègues, d'abord en nombre limité, puis de façon publique, voire dernièrement institutionnelle. Le nœud de l'affaire ? Un e-mail d'abord privé envoyé par un politiste A à un autre politiste B pour dénoncer ses interventions dans les médias comme déshonorant son titre d'universitaire et sa discipline d'origine. Même si je partage souvent les mêmes agacements que A à l'égard de collègues qui débitent des généralités, voire de fausses assertions, dans les médias, il me semble que la réaction est en elle-même ridicule, sans parler des termes employés qui, par quelque côté que l'on prenne le texte, sont injurieux.
A partir de là, tout part en vrille. Le politi…

80's

Je me demande ce qui nourrit ces plongées nostalgiques et désenchantées dans les années 1980. L'article de Libération relatif au film de Marion Vernoux, "Rien dans les poches", traduit d'ailleurs une partie de l'état d'esprit de l'époque. Et on trouve décidément de délicieuses "madeleines" (ou vieilleries...) sur internet.

The Pale Fountains - Jean's Not Happening[via FoxyTunes / The Pale Fountains]

The Chameleons - Perfume Garden[via FoxyTunes / The Chameleons]

The Woodentops - Well, Well, Well[via FoxyTunes / The Woodentops]

Post It (3)

Période chargée : fin de semestre, remise de manuscrit, thèses en pagaille... Il faudra d'ailleurs sans doute réfléchir collectivement sur ce dernier point au timing actuel des soutenances de thèses et aux conditions d'évaluation qui en découlent. Sur les 10 derniers jours, j'aurai participé à trois soutenances, les thèses elles-mêmes m'étant parvenues entre 10 jours et un mois avant la réunion du jury (le délai "légal" est normalement de 2 mois). Je ne blâme pas particulièrement les thésards (quoique...), chacun ayant toujours des raisons objectives et légitimes à opposer pour ces envois tardifs. Reste que l'évaluation en est tronquée, trop souvent générale et ramenée aux attentes des membres du jury plutôt qu'à une véritable critique interne d'un texte dans lequel on ne peut "entrer" que de façon rapide et superficielle.
Dans l'intervalle, j'ai quand même réussi à sortir du bois académique pour quelques prises de position/parti…

Stéphane Guillon a voté !

Pour compléter le post précédent et aller dans le sens du commentaire de Camille, tandis que les militants du Parti socialiste votent...


Soeur Ségolène
envoyé par franceinter

Les femmes au pouvoir...

Billie Holiday - Strange Fruit[via FoxyTunes / Billie Holiday]

Human Behaviour[via FoxyTunes / Björk]

Cat Power - Metal Heart[via FoxyTunes / Cat Power]

Des larmes de crocodile politique

Barack Obama est le 44e président des Etats-Unis. Il recueille 53 % des suffrages et sans doute un peu plus de 350 délégués, soit les 2/3 environ du vote électoral. Je crois que c'est la seconde élection, où je vois tant de personnes pleurer, sauter de joie et se laisser aller à l'espoir politique. La première était celle de 1981 en France, lorsque François Mitterrand fut élu sur un programme qui visait cette fois à "changer la vie"...
Le discours d'Obama après l'officialisation de son élection est un grand moment. Mais je suis tout autant frappé par celui de John McCain assumant avec une incroyable classe sa défaite. Je ne me souviens pas avoir jamais vu une personnalité politique française faire preuve d'autant de dignité au sortir d'un échec électoral.

Le monde va changer Obama

Barack Obama va être élu président des Etats-Unis et le XXIe siècle va pouvoir commencer (cette phrase prouve à elle seule que l'on peut avoir encore suffisamment foi dans l'action politique pour mettre de côté l'interdit prévisionnel et se permettre des généralités abusives...). Il a d'ailleurs déjà gagné... dans le petit village de Dixville Notch dans le New Hampshire, où 71 % des 21 électeurs lui ont accordé leurs suffrages.
Les dernières incertitudes véritables portent sur le niveau de participation et l'amplitude de la victoire annoncée. Sur le premier point, les enquêtes avancent parfois un taux de participation supérieur à 60 %, ce qui en ferait l'une des plus importantes depuis la seconde guerre mondiale. Pour certains, cette élection pourrait même dépasser les 63,8 % de participation du scrutin de 1960, qui avait vu Kennedy l'emporter sur Nixon. Cela renforcerait sans doute encore un peu plus les analogies faites entre les deux hommes et qui reposen…

Sarah Palin for Vice-President ?

Image

Post It (2)

Un film tiré d'un ouvrage de Francis Scott Fitzgerald, The Curious Case of Benjamin Button, une variation à surveiller sur le thème de la femme unique.
Un ouvrage précieux sur la présidence américaine de Charles O. Jones (My Godness ! Le même que pour la grille séquentielle de l'analyse des politiques publiques ?!?), The American Presidency, Oxford, Oxford University Press, 2007.
Et les Anglais ont un talent incroyable pour la pop, c'est agaçant.
The Kooks - Ooh La (Live Abbey Road)[via FoxyTunes / The Kooks]

Science politique du doigt mouillé

Depuis longtemps, notamment depuis Durkheim et ses Règles de la méthode sociologique, nous savons que les sciences sociales ne sont pas des sciences expérimentales. Même si la frontière est moins stricte qu'il y paraît souvent, l'argument soutenu repose sur le fait que, contrairement aux sciences dites "exactes", nous ne pouvons procéder par expérimentation pour tester nos hypothèses, pour procéder à l'administration de la preuve. De façon plus précise, le problème est souvent associé à la nature des objets observés : les faits sociaux ne peuvent être reproduits artificiellement au gré de l'observateur, selon l'expression même employée par Durkheim, et il est impossible de les détacher de façon satisfaisante d'autres faits sociaux. Ils ne sont donc analysables que dans leur contexte et dans un cadre d'observation qui laisse une place nécessaire au récit et limite les possibilités de formalisation et de mathématisation, ce que Passeron a bien établ…

Rationalité de crise et crise de la rationalité

Un papier intéressant de Steve Coll dans le New Yorker repose sur un postulat, que l'on peut trouver spécieux..., selon lequel les comportements actuels des agents sur les marchés financiers sont rationnels en raison de l'absence d'informations fiables sur la nature des produits et sur l'ampleur des pertes possibles. Autrement dit, la fuite en avant serait la seule solution rationnelle dans une situation d'incertitude absolue.
On peut lui objecter plusieurs types d'arguments. Le plus simple est que son analyse repose sur une vision biaisée de la notion de rationalité, presque un contresens. La plupart des théories de la rationalité, notamment celles classiques d'Herbert Simon, insistent en effet sur le fait que la rationalité suppose un degré d'information minimal. Simon, qui est en particulier à l'origine de la notion de la rationalité limitée, montre précisément que c'est le déficit d'information, bien coûteux et rare, qui exclut toute poss…

Post It (1)

Nouvelle rubrique chronique, des "post-it", des petites choses en vrac... On commence.
Vu au Festival du film britannique de Dinard A Complete History of My Sexual Failures, de Chris Waitt. Excellent.
Le Clézio, Prix Nobel de Littérature. Trois "préférences" : Désert, Le chercheur d'or et Le rêve mexicain ou la pensée interrompue.
Les cours reprennent... Principale nouveauté de l'année, un cours de "Politique comparée" en Master 1 de science politique à l'Université de Paris 2 (il faut un compte Google pour avoir accès au document). 23 séances de 3h00, cela devrait suffire...

Oldies but goodies

Sir Paul Weller !

The Jam- Town Called Malice[via FoxyTunes / The Jam]

The Style Council - Shout to the Top[via FoxyTunes / The Style Council]

Paul Weller - Sunflower (Live)[via FoxyTunes / Paul Weller]

Nixon et l'élastique

La rentrée... Je déteste toujours autant ça...Il y a quelques mois, j'ai eu l'occasion de participer à un colloque organisé à Londres sur la première année au pouvoir de Nicolas Sarkozy. J'avais pour tâche d'examiner les premières réformes entreprises et de voir dans quelle mesure la "rupture" annoncée était bien présente dans les politiques publiques. Plutôt que de faire un bilan prématuré, j'avais alors pris le parti de tester une série de notions héritées de travaux sur la présidence américaine pour tenter de caractériser la forme de leadership du nouveau président français sur l'action publique. Un ouvrage en particulier, celui de Stephen Skowronek, The Politics the Presidents Make, me servit de cadre de référence. Dans cette étude qui couvre l'ensemble des présidents américains, Skowronek défend l'idée que la capacité d'action du président et l'image qu'il laisse dans l'histoire politique sont liées à plusieurs séries de f…

Mort d'un commis spécialiste

Je rejoins ici plusieurs posts et commentaires qui circulent sur différents blogs, concernant la fin des commissions de spécialistes pour les recrutements d'enseignants-chercheurs. Il faut peut-être rappeler que les commissions de spécialistes étaient (sont encore jusque fin août) des instances élues d'enseignants-chercheurs, qui avaient pour principale fonction de se prononcer sur les différents recrutements : Attaché Temporaire d'Enseignement et de Recherche (ATER), Maître de conférences (MCF), Professeur (pour ce dernier, uniquement pour les demandes de mutation). Ces commissions étaient composées à parité de personnels de rang A (professeurs, directeurs de recherche) et de rang B (MCF, chargés de recherche) et comportaient également quelques "extérieurs", en minorité. Les commissions se réunissaient principalement au printemps, période classiquement consacrée aux recrutements et ne jouaient qu'un rôle périphérique sur la définition des profils. J'ai p…

Sirènes

Période bizarre : cours, soutenances, voyages, recrutements en France et ailleurs, papiers en retard, le tout sur fond de réformes de l'université et de la recherche et dans la perspective d'une nouvelle affectation. Je posterai des choses plus consistantes une autre fois. Juste un hommage à la famille Buckley.



This Mortal Coil - Song to the Siren [via FoxyTunes / This Mortal Coil]

Be Bop pieds nus sous la lune

Etienne Daho - Tombé pour la France[via FoxyTunes / Étienne Daho]

Taxi Girl - Aussi belle qu'une balle[via FoxyTunes / Taxi Girl]

Elli Medeiros - Toi mon toit[via FoxyTunes / Elli Medeiros]

Une dernière note...

La semaine passée, grand oral à Sciences Po Grenoble. Comme chaque année depuis mon arrivée en 2001, j'occupais la présidence de l'un des jurys pour cette épreuve particulière, puisqu'il s'agit d'interroger les étudiants sur un sujet ou sur un texte généralement liés à l'actualité, avant de dériver vers des questions de connaissance plus générales, qui ont trait aux cours suivis depuis leur entrée à Sciences Po. Par le passé, cette épreuve générait un stress invraisemblable chez les étudiants, non seulement parce qu'elle avait un coefficient élevé, mais aussi parce qu'elle marquait symboliquement la fin de la scolarité. Tous les étudiants et enseignants qui ont vécu l'épreuve ont leur lot d'anecdotes sur les comportements irrationnels (qui s'achevaient même parfois en service psychiatrique...) et sur les pleurs qu'engendrait chaque année l'exercice. Lors de mes premières années à Sciences Po Grenoble, j'avais d'ailleurs acqui…

La nuit, je mens... et je corrige les copies

Fantaisie militaire, c'est peut-être l'un des meilleurs albums de tous les temps, non ?

La Nuit Je Mens - Alain Bashung[via FoxyTunes / Alain Bashung]

Et puis...

Gnarls Barkley - Who's Gonna Save My Soul
[via FoxyTunes / Gnarls Barkley]

The most perfect day

Radiohead - Videotape [via FoxyTunes / Radiohead]

Epistémologie de comptoir

Ceux qui s'intéressent aux sciences sociales devraient lire l'ouvrage de Christian Delacroix, François Dosse et Patrick Garcia, Les courants historiques en France (XIXe-XXe siècle), paru dans une nouvelle édition en 2007 dans la collection Folio Histoire. Les auteurs y analysent les développements de l'histoire comme discipline depuis le début du XIXe siècle, où l'histoire se constitue d'abord comme un savoir orienté vers la compréhension d'un événement particulier, la Révolution française. Plusieurs phases leur paraissent très structurantes : la période méthodique de la fin du XIXe et de début du XXe, le courant des "Annales", l'âge d'or de l'histoire en France autour d'auteurs comme Braudel ou Labrousse, et enfin la période contemporaine. C'est un ouvrage d'historiographie, terme qui désigne ordinairement la façon dont l'histoire en tant que discipline est pratiquée et écrite, ce qui revient à le considérer comme un ouvra…

Démocratie locale

C'est l'histoire d'un maire.
Condamné pour diverses affaires, déclaré temporairement inéligible à l'issue de plusieurs procédures judiciaires et toujours suspecté d'avoir participé à des opérations qui relèvent de la plus évidente corruption.
Redevenu député-maire de sa commune après la fin de son inéligibilité, il reprend sa gestion clientéliste, avance de nouveaux projets somptuaires (en particulier deux tours de 42 étages sur une commune déjà abondamment pourvue de sièges sociaux et qui se caractérise par l'une des plus fortes densités de population en France) et semble vouloir profiter de ses liens (d'amitié, d'affaires, d'action, tout cela à la fois ?) avec les plus hauts sommets de l'Etat pour envisager de reprendre le fil d'une carrière politique désespérément bloquée au niveau municipal.
Surpris à plusieurs occasions pour avoir tenu des propos outranciers et/ou démagogiques (à l'égard des pauvres, de son opposition municipale, etc.)…

Taggé

Ben, voilà, on en découvre tous les jours. Même un néo-blogger un peu circonspect dans mon genre peut se faire taggé, soit devoir délivrer un post (c'est une communauté, donc ça jargonne) incluant "6 choses que vous ne saviez pas". Les voici :
1. Un soir, lors d'un dîner dans un restaurant de St Germain, un professeur de science politique, lorsque je lui ai dit ne pas trop savoir que faire, m'a conseillé de me présenter à ce qui était encore un DEA de science politique à Sciences Po. C'était peut-être une phrase en passant, mais j'en suis là.
2. Mon premier choc littéraire a été En un combat douteux de Steinbeck. Depuis, quelques autres, une vingtaine peut-être, et je relis régulièrement Ada de Nabokov.
3. J'ai vraiment failli partir de l'amphi où j'ai donné mon premier cours en voyant ce qui m'attendait.
4. J'ai fait le test trouvé chez un autre "taggé", "Quel héros es-tu ?" (http://quel-heros-de-film.es-tu.com/). Répo…

The Cinematic Orchestra

The Cinematic Orchestra - To Build A Home[via FoxyTunes / The Cinematic Orchestra]

C'est vendredi, c'est Duffy

Image

Histoire et politiques publiques

C'est le titre d'une journée d'études organisée avec Henry Rousso qui se tiendra sans doute à Sciences Po le 20 juin prochain. Elle a un lien direct (ce n'est pas le propos principal évidemment) avec certaines décisions politiques récentes.
Voici le papier publié aujourd'hui par Henry Rousso dans Libération :

" Un marketing mémoriel "

Il y a six mois, l’idée de contraindre les enseignants à lire la lettre de Guy Môquet débouchait sur un fiasco. Improvisée, ignorante des réalités historiques, ressuscitant malgré elle les mensonges d’un communisme de guerre froide, l’initiative obligeait une fois plus l’école à se plier à un «devoir de mémoire» de plus en plus déconnecté de l’histoire, ce qui a pour effet d’abolir toute distance entre le passé et le présent puisque l’on ne joue presque exclusivement que sur l’émotion.
Au moins pouvait-on croire qu’il s’agissait d’inverser la tendance dominante et d’inviter les Français à s’intéresser aux pages glorieuses (ou su…

Interactions de comptoir

La société est faite d'interactions. Cela n'est ni original, ni banal. Et chaque domaine de la société repose sur des interactions d'amplitude, de qualité et d'intensité différentes. Le monde de la recherche et de l'enseignement n'échappe évidemment pas à cette structure élémentaire de la vie en société et repose même sans doute plus que d'autres domaines sur la qualité de ces échanges qui rythment un cours ou une journée d'études.
Si l'on prend par exemple un enseignement quelconque, il repose évidemment sur une multiplicité d'échanges plus ou moins structurés par des jeux de rôles, par des asymétries d'information (on peut s'attendre à ce que le prof en sache plus que les étudiants, au moins au début du cours) et par des positions institutionnelles et sociales distinctes. Dès lors, qu'est-ce qui fait un bon cours ? Et comment le juger ou l'évaluer ? Il y a évidemment le degré de savoir et de savoir-faire de l'enseignant, qui…

Victory Rose

Sigur Rós - Hoppipolla [via FoxyTunes / Sigur Rós]